19 avril 2017

Timbres annulés au stylo bille


Beaucoup de collectionneurs crient au scandale lorsque des timbres sont annulés manuellement.
Pourtant ce n'est probablement qu'une application d'une directive interne.




Voici ce qui était mentionné dans  l'article 222 du fascicule IV de l'édition de 1973 de l'Instruction Générale des Postes:


Donc rien de répréhensible dans le cas présent puisque nous ne sommes pas en présence d'un "Premier jour"...




Je trouve même qu'il pourrait y avoir une taxe pour ce type d'affranchissement qui nécessite un traitement manuel complémentaire et une calculette pour vérifier que l'affranchissement est correct...!!
Je suis provocateur mais...

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Il est a noté également que l'Union postale universelle préconise plusieurs moyens dans de tels cas :
"A moins que les opérateurs désignés n’aient prescrit l’annulation au moyen
d’une griffe spéciale, les timbres-poste non oblitérés par suite d’erreur ou d’omission
dans le service d’origine doivent être annulés par le bureau constatant l’irrégularité
par un des moyens suivants:
4.1 avec un fort trait à l’encre ou au crayon indélébile;
4.2 avec le bord du timbre à date de manière que l’indication du bureau de
poste ne soit pas identifiable."