13 avril 2016

Timbre sans barre phosphorescente - Mode opératoire


Un timbre-poste sans barre phosphorescente (1) est une variété d'impression résultant :

- soit d'une absence de passage sous l'outil imprimant les barres phosphorescentes, suite à un "débrayage" de ce dernier (ex. : 4,00FF "Liberté de Gandon"),
- soit d'un décalage latéral ou (et) vertical de ce même outil (ex.: 1,60FF vert "Liberté de Gandon"),
- soit d'un défaut d'encrage de ce même outil (ex.: 0,50FF, 0,80FF, 0,90FF, etc. "Liberté de Gandon").


Il peut y avoir des timbres sans barre phosphorescente suite à un décalage de la dentelure ou de la pré-découpe.


Pour déterminer si un timbre-poste est sans barre phosphorescente, dans le noir total obtenu dans une pièce totalement obscurcie (de préférence la nuit), il faut se munir :
- d’une lampe U.V. sur secteur
- d’un compte-fils grossissant au moins 20 fois.
La qualité de la lampe U.V. est primordiale.


Un timbre est considéré comme sans barre phosphorescente :
- s'il est NEGATIF au "noir absolu" (2)
ET
- si aucune particule phosphorescente n'est décelable lors de l'examen du timbre-poste sous une lampe U.V.
Il faut s’aider d'un compte-fil (x20) pour détecter les petites particules phosphorescentes.


Une analyse en lumière rasante peut permettre bien souvent de détecter des traces grasses suite à un gommage ou des rayures suite à un grattage.
La plus grande erreur consiste à considérer des timbres avec des petites particules phosphorescentes (on parle souvent de timbres dits rémanents) comme des timbres sans barre phosphorescente.

Il faut être strict dans les définitions et analyses pour éviter toutes déconvenues car un timbre rémanent ne vaut guère plus qu’un timbre normal… quitte à remettre en cause certaines certitudes et habitudes commerciales.


Enfin un timbre « Marianne de Béquet » ne s’analyse pas de la même manière qu’un timbre « Marianne et la Jeunesse ». En effet les cylindres d’impression ont évolué tout comme les encres et les papiers.

Dans tous les cas ayez un esprit critique, cela évitera des déceptions...!


Une expertise pour valider son analyse personnelle est fortement recommandée pour les pièces avec une forte valeur. En cas de vente ils ne pourront que prendre de la valeur!

(1) Sans barre phosphorescente, Sans Pho ou Sans phospho. 

(2) Le "noir absolu" est un procédé d'expertise inventé et publié dans les années 1970 par MM. SOHIER et MADRON et le Dr LE TENSORER permettant de détecter d'infimes éclats phosphorescents.

Mode opératoire :
- Se placer dans une pièce totalement noire et habituer ses yeux à l'obscurité pendant 5 minutes ;
- Placer le timbre-poste à examiner sur un fond neutre aux UV et sous une lampe UV éteinte;
- Fermer les yeux;
- Allumer la lampe (30 secondes);
- Puis, simultanément, éteindre la lampe, la dégager du champ de vision et porter le timbre-poste.

Aucun commentaire: