10 décembre 2015

Carnet gommé « Marianne de la Libération »


Le carnet gommé « Marianne de la Libération » mis en vente lors du dernier salon d'automne a la particularité d'avoir des barres phosphorescentes de 18.0 mm.




Cette petite taille est liée à la réduction des Marianne de Dulac et Gandon suite à la contrainte probablement de baisser les coûts en réutilisant les outillages des carnets des années précédentes.


Le résultat n'est pas à mon sens satisfaisant car les Marianne sont un peu "perdus" au milieu de la dentelure et du feuillet.


Quitte à passer pour un provocateur ce produit uniquement destiné aux collectionneurs n'a aucun intérêt. Il sert uniquement à financer la participation au salon d'automne de Phil@poste.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Rien de provocateur dans le fait de dire simplement les choses...

Anonyme a dit…

Le Timbre de Gandon de la couverture est issu du poinçon original de Gandon. La Dulac est gravée par Cathelin. Enfin les 10 timbres du carnet sont issus du poinçon de Larriviere pour les carnets mixtes.Les deux timbres de la couverture sont donc trés intéressants.Avec une faciale de la LP20g ,ces timbres ont un très bon caractère postal et sont très pratiques d'usage.

Anonyme a dit…

Si tu penses que ce produit n'a aucun intérêt , pourquoi tu en parles ?
Ce carnet est sûrement beaucoup plus intéressant que tes grosses conneries de bandes phosphorescentes dont tout le monde se cogne .

TIMBREPHOSPHO a dit…

Le type de barres est intéressant.
Je n'en ai pas beaucoup vu sur du courrier... en dehors de correspondance entre collectionneurs...!