13 mai 2015

Nouvelle formule d’abonnement Phi@poste – Inquiétude à tort ou à raison ?


Voici une lettre d’un collectionneur reçue récemment qui résume, à mon sens, parfaitement l’état d’esprit actuel de nombreux collectionneurs.


Monsieur le Directeur de Phil@poste

Philatéliste amateur et utilisant depuis 20 ans le service de réservation philatéliste mis en place par La Poste, je suis très mécontent de la nouvelle formule de réservation proposée dans votre courrier en date du 27 février 2015.

Actuellement, mes réservations annuelles concernent les pochettes suivantes :
- Timbres et blocs de France, en 2 voire 3 exemplaires,
- Carnets Beaux Timbres de France, en 2 voire 3 exemplaires,
- Carnets Marianne, en 1 exemplaire.

Votre nouveau service ne propose que le règlement par prélèvement automatique. Le paiement direct au guichet lors du retrait des réservations est tout simplement supprimé.

Ce service, contrairement à ce que vous annoncez, n’est pas une amélioration de la qualité de service auprès des collectionneurs : il s’agit d’une détérioration sensible du service proposé.

Ne souhaitant pas utiliser de service par prélèvement automatique, quelle solution me reste-t-il sans avoir à supporter un surcoût de frais de port en utilisant La Boutique via Internet ?

Abandonner le service de réservation auprès de La Poste et ma collection ?

J’y pense très sérieusement et je ne suis pas le seul dans mon entourage, d’autant que l’augmentation annuelle des coûts et du nombre d’émissions (sans intérêt philatélique) devient insupportable. Les seules émissions à intérêt sont celles des Salons du Timbre qui ne sont pas dans les réservations.

J’attends donc de votre part une autre proposition de service adaptée à mes attentes et mes pratiques de paiement.

Dans cette attente, je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur, en l’assurance de mes salutations distinguées.


La réponse très rapide de Phil@poste

Monsieur,

A ce jour, le seul moyen de paiement pour l'abonnement est le prélèvement. Si ce moyen de paiement ne vous convient pas, nous vous proposons de vous adresser notre catalogue Philaposte de vente par correspondance. Ce catalogue est gratuit et trimestriel. Il est adressé automatiquement après une première commande. Il vous permet de commander ce qui vous intéresse et vous pouvez régler en adressant un chèque.
A partir du 4ème catalogue, les pochettes d'abonnement seront disponibles à la vente.
Les frais de traitement sont de 1€ pour toute commande inférieure à 40€.


Ce point sur le 4e catalogue n’est pas mentionné dans le courrier initial de Phil@poste, pourtant il est important car cela signifie qu’un envoi groupé des émissions annuelles est possible et gratuitement car les émissions annuelles dépasseront les 40€.


Je partage une grande partie des propos contenus dans la lettre envoyée à Phil@poste et en particulier sur le mode de paiement, n’étant pas un adepte du prélèvement automatique...!

Qu’en sera-t-il réellement de la qualité des envois par La Poste? Comment prouver que la détérioration du contenu est liée à une erreur du service courrier.
A date en cas de réclamation (enveloppe pliée, enveloppe mouillée,…) le service réservation de Phil@poste renvoie des timbres, qu’en sera-t-il si le nombre de réclamation augmente d’une manière significative ?

De nombreux collectionneurs étaient insatisfaits de l’offre actuelle du fait du nombre important d’émissions et des sujets traités mais n’avaient pas résilié leurs abonnements.
Il y a fort à parier qu’il y ait une forte réduction des abonnements, de nombreux collectionneurs profitant de cette résiliation unilatérale de l’ancienne offre pour ne pas souscrire à la nouvelle.

Je pense que le service commercial de Phil@poste du fait de sa méconnaissance du monde philatélique n’a pas mesuré l’impact désastreux et financier de cette nouvelle politique commerciale.
Ce n’est pas en restant dans des bureaux parisiens que l’on peut prendre le pouls des collectionneurs mais en allant sur le terrain lors de manifestations philatéliques.
Avez-vous déjà vu des membres du service marketing et/ou commercial de Phil@poste dans des salons, expositions en dehors des directeurs invités? Moi jamais… !

Ce désengagement des bureaux de Poste dans la distribution des nouveaux philatéliques est la partie immergée de la scission entre les services financiers et les services courriers.


Pour conclure de nombreux collectionneurs sont à la croisée des chemins. Soit ils abandonnent la collection de timbres (la majorité probablement !), soit ils trouvent un intérêt dans une des multiples niches philatéliques.
Il ne semble pas y avoir beaucoup d’autres alternatives…

Trouveront-ils des exemples de collections pour les attirer ? J’en doute au regard du nombre de sites philatéliques sur la toile (sans parler du niveau général).

Souhaitons qu’ils fassent le bon choix sans tenir compte des chemins que certains pourraient être enclins de proposer dans un but purement mercantile.



Cette nouvelle formule d’abonnement pourrait être le coup de grâce de la philatélie française du moins comme elle a toujours été mise en avant par le négoce, les imprimeurs de feuilles (Y&T,…), les associations philatéliques,… d’autant qu’il est devenu quasiment impossible de se procurer certains timbres dans les bureaux de Poste.
Si ces acteurs institutionnels ne réagissent pas rapidement je ne donne pas cher de leurs activités commerciales dans les 4-5 ans à venir.

Peut-être un juste retour des choses face à une incompétence et des dérives de certains acteurs philatélique plus enclin à faire des bénéfices en vendant de la merde (faux, regommés, timbres rémanents, qualité médiocre, sorties de Périgueux,…) ou à se regarder le nombril qu’à conseiller les collectionneurs?

sondage
sondage

Commentaire du 17/05/15:

Même si le panel n'est pas très important la tendance semble nette, les 2/3 souscrivant un abonnement précédemment semblent vouloir stopper celui-ci.
Ce n'est même plus un rejet à ce niveau c'est un cataclysme...!
 

7 commentaires:

JMC a dit…

Bonjour
Je suis en plein accord avec vous, sauf sur un point: les autres alternatives. Il y en a une, s'abonner au prés d'un club Philatélique. Je suis responsable des nouveautés dans mon club philatélique et je propose aux adhérents la réservation qu'ils souhaitent, 19 rubriques pour la France. Cela va de l'autocollant à l'unité à la roulette gommée, en passant par l'aérien du bloc de 10 à l'unité lui aussi. Sur 166 membres au club, 60 sont réservataires au club, ASCPA Philatélie, 33600 PESSAC. J

TIMBREPHOSPHO a dit…

Bonjour,

La personne ne fait partie d'un club comme beaucoup de collectionneurs "anonymes".

Mon petit club non affilié de moins de 20 personnes n'a pas service réservation, c'est pourquoi j'oublie souvent cette option...!!

Bel Ami a dit…

Au train ou vont les choses, la collection de timbre finira comme celle des télécartes: aux oubliettes..
Rendez vous dans dix ans, même moins.
Je prédis aussi la fin du courrier postal, les entreprises comme les administrations nous obligeant bientôt à tous utiliser leurs services uniquement sur internet ( télé-paiements, télédéclarations et bientôt l'interdiction d'utiliser les chèques ) tout cela accélère la disparition du courrier et donc du timbre.
Vous devriez consacrer un article sur la baisse drastique du nombre de timbres "philatéliques" ( c'est a dire pas issus des carnets autocollants ) récupérés au courriers des entreprises, c'est affolant.
Travaillant dans un service aux courriers, j'ai fait un rapide sondage : la grande majorité de l'affranchissement sont les vignettes issues des distributeurs automatiques donc sans intérêt.
Et sur 100 timbres récuperés(hors Marianne) 90 sont issus des carnets autocollants, 5 provenant des "beaux timbres "au sens de la Poste et 5 d'anciens timbres ré-utilisés car ayant encore de la valeur. Bref, une quasi-disparition des "timbres de collection" alors qu'en l'an 2000, je me souviens qu'il y avait encore une majorité de timbres non issus des carnets autocollants dans mon service.
Si plus de "beaux timbres" dans un courrier devenu aussi rarissime, je comprends que les jeunes ne sont pas incités à commencer une collection destinée de plus en plus à des "vieux" jeunes retraités .

Anonyme a dit…

Avez-vous déjà vu des membres du service marketing et/ou commercial de Phil@poste dans des salons, expositions en dehors des directeurs invités?

Moi si… ! Au salon du parc floral.

Ils ne vont par contre pas assez dans les BUREAUX de poste. ils verraient que les timbres ne sont plus proposés et qu'on se fait rembarrer quand on en demande...

ils verraient que les gens avec 1 lettre lourde ou recommandée n'ont pas de timbres ou d'affranchissements simples au tarif Prio ou ecopli, ni recommandé, qu'aucun bureau de poste ne vned de timbre à 10c -sauf la rue du Louvre - j'en passe et des meilleures.

Les directeurs sont jugés en fin d'année et pas à 3 ans de toutes façons.

Anonyme a dit…

La direction Enseigne qui dirige les bureaux de poste n'a aucun intérêt a vendre des timbres,ce n'est pas rentable.L'idéal c'est l'enveloppe pré- timbrée, pas de main d'oeuvre et mécanisable . Les cris des philatélistes ne peuvent pas être entendus.Philaposte est un placard dorée pour postiers .L'actuel directeur a reconnu à sa nomination découvrir la philatélie.

Anonyme a dit…

Je songe sérieusement à vendre ma collection constituée au fil des années,je sais que je vais vendre à perte des "anciens" et des "modernes" mais il vaut le faire maintenant avant qu'il ne soit trop tard.
Ras le bol du manque de soutien du "petit" monde de la philatélie qui n'agisse pas pour contrer le déclin, des discours lénifiants des assos, du Directeur Philaposte qui croit que la collection de timbre, c'est un "placement de produit" marketé à mort (beurk), je me suis lassé petit à petit des bâtons qu'on nous met dans les roues, plus envie de continuer.
Dans quelques années,vous verrez, plus personne n’achètera de timbres, de surcroit "de collection", vendez avant qu'il ne soit trop tard, je sais que c'est une passion pour la plupart d'entre nous et que l'argent ne compte pas dans ce genre de considération mais pas au point d'y laisser ma chemise.

Anonyme a dit…

Phil@poste vient de signer l'arrêt de mort d'une certaine philatélie.
Le plus surprenant est que les marchands ne disent rien.