19 mars 2015

Planète Timbres 2016 - Du plomb dans l'aile...


Pierre Julien, journaliste au journal Le Monde, relaie les propos du président de la FFAP (article) en mentionnant que Planète Timbres au Parc Floral de Vincennes n'aura pas lieu en 2016.

En préambule:
- les négociants qui trouvaient les stands trop chers vont désormais pleurnicher car il n'y aura plus de clients... donc pas de ventes...!

- les collectionneurs vont être aux anges car il ne devrait plus y avoir d'émissions spéciales pour financer ce type de manifestation.

Dommage que ce type de manifestation disparaisse mais à force de toujours critiquer il arrive que la meilleure réponse, surtout lorsque cette manifestation est coûteuse en période de restriction budgétaire, soit de jeter l'éponge!


C'était un lieu unique où pouvait se rencontrer tous les acteurs du monde philatélique (La Poste, les professionnels, les collectionneurs,...) et un superbe outil pour faire découvrir le timbre à des non initiés (jeunes,...) via des stands initiatiques et des collections exposées.

Peu probable qu'il y ait une manifestation de cette envergure mettant en avant la philatélie dans les années à venir. Le train est passé... et n'est pas prêt de s'arrêter de nouveau...!

La Poste se désengageant de la philatélie, ce n'a jamais été à elle de promouvoir la philatélie (ne pas confondre timbre et philatélie), place désormais aux vraies acteurs (associations, journaux spécialisés et surtout les collectionneurs).

L'avenir s'assombrit de plus en plus d'autant que l
es manifestations de la CNEP ne pourront jamais remplacer Planète Timbres.
La CNEP n'organisera jamais des stands pour les écoles et des expositions compétitives et la FFAP n'a pas les moyens d'organiser de telles manifestations!

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonne analyse de la situation.

La Poste n'a pas à se mêler des histoires des collectionneurs et encore moins de l'incompétence de la CNEP qui ne voit qu'à court terme et ses gros profits...

Anonyme a dit…

La Poste a raison puisque les collectionneurs ne savent défendre leurs passions, ils sont trop cons pour cela.

Sébastien a dit…

Dans les solutions de financement - une fois que l'opérateur postal et les marchands ont verser leur écho en rêvant de bénéfices, depuis les Salons londoniens de mai 2010 et mai 2015 proposent de faire payer l'entrée le premier jour (10 livres je crois). Les trois jours suivants, l'entrée est gratuite.

Cela a marché en 2010 : souhait d'être dans les premiers, un peu moins de monde, profiter des stocks intouchés des marchands, profiter de premiers jours,...

Inégalitaire, mais rentable pour les organisateurs.

Anonyme a dit…

Comme je disais, bientôt la fin de la philatélie, les jeunes ne savent même pas ce que c'est qu'un timbre, une passion de vieux papys esseulé..
C'est triste mais ainsi va la vie, tout disparait un jour..

TIMBREPHOSPHO a dit…

Bonjour,

Tout évènement se doit d'être au moins à l'équilibre et il n'y a pas 50 solutions.

Soit on trouve des sponsors (de plus en plus difficile), soit on émet des souvenirs (tous les clubs philatéliques le font donc pourquoi pas La Poste!!!) ou soit on fait payer l'entrée.