28 avril 2014

Planète Timbres 2014


Planète Timbres qui aura lieu du 14 juin au 22 juin 2014 au Parc Floral de Paris commence à dévoiler ses différentes émissions.

http://www.planete-timbres.fr/

Comme à chaque fois Phil@poste a prévu au moins une émission premier jour par jour d'ouverture du salon (!!!), soit un certain nombre de produits (15...!!!). Une majorité d'émissions seront en taille-douce ou offset/taille-douce.
Il ne semble pas y avoir de carnets autocollants à l'exception peut-être du carnet « Patrimoine des trains »

Le service marketing de Phil@poste doit vouloir faire plaisir à son public de collectionneurs "taille-douce".

A ces émissions "conventionnelles" il faudra ajouter des produits spéciaux au nombre de cinq:
- Bloc gommé doré souvenir du salon
- Maxi souvenir Croix-Rouge
- Trésors de la Philatélie
- Bloc Cérès 1849
- Bloc coeur Baccarat avec poudre de cristal


Au regard de la médiocre communication de Phil@poste il n'est pas exclu qu'il y ait un produit surprise même s'il semble que le produit à édition limitée (désormais une particularité de Planète Timbres) soit les Trésors de la Philatélie.

Cette nouvelle série reprendra 50 timbres imprimés en taille-douce de 1928-1959.
En toute logique, sur cette série programmée sur 5 ans (!!), les timbres ne devraient pas être imprimés avec des barres phosphorescentes. Si c'est le cas cette émission aura comme public uniquement les collectionneurs et se retrouvera rarement sur lettre. 



A titre personnel je m'insurge sur le fait que la philatélie s'arrête en 1959 et qu'il n'y ait que des "Trésors de la philatélie" (même pour Phil@poste...!!!!!) imprimés en taille-douce.
Cela ne va pas me réconcilier avec le lobbying de la taille-douce.

Il y a de très belles réalisations en offset, en héliogravure et depuis 1959 et de vraies horreurs ou timbres bâclés en taille-douce qui pourraient mériter le "prix citron".

Il y a des chefs-d'oeuvre en taille-douce (et offset/taille-douce) mais arrêtons de stigmatiser les autres modes d'impression du fait d'une politique artistique, commerciale et marketing de Phil@poste discutable.
En effet la prolifération des émissions (carnets, blocs, Collectors,...) s'est traduite par une répartition des modes d'impression en défaveur de la taille-douce a priori plus onéreuse, ce dernier point restant à vérifier avec les nouvelles techniques de fabrication des cylindres d'impression. 


Les Collectors, les timbres personnalisés,... doivent de mon point de vue être perçus comme une collection à part entière au même titre que les Prêts-à-Poster, les timbres de distributeur LISA, les timbres fiscaux, les timbres fictifs,....
En aucun ils ne doivent rentrer dans le cadre d'une collection philatélique classique puisqu'ils se collectionnent sur des critères différents.


A contrario la ségrégation dans les catalogues entre support gommé et support autocollant est une grossière erreur pour ne pas dire connerie...!  

2 commentaires:

Anonyme a dit…

100% d'accord avec les derniers propos les collectionneurs se trompant de cible depuis des années...!

Anonyme a dit…

Il suffit de relire la presse philatélique d'avant guerre pour comprendre que rien ne change chez les collectionneurs.Les initiatives de l'époque qui ont été rejetées sont très recherchées aujourd'hui.