26 décembre 2013

Sondage n° 16 : Sites/blogs philatéliques non associatifs et commerciaux


Dans la sphère philatélique de nombreux sites commerciaux et associatifs sont consultables. A contrario, les blogs et les sites personnels sont relativement peu nombreux.

La création d'un blog est très simple (moins de 10') et les mises à jour ne prennent pas énormément de temps. Il suffit bien souvent de vouloir communiquer...

La création d'un site est un peu plus complexe et réclame un investissement plus important principalement dans sa phase de conception. Cependant si on n'y intègre pas des fonctionnalités complexes il n'y a rien d'insurmontable pour des non informaticiens puisque j'y suis arrivé...!!! Les évolutions et améliorations peuvent s'effectuer au fil de l'eau en fonction de l'importance des sujets, des pièces acquises et de ses disponibilités.


Le sondage ci-dessous porte sur les sites et blogs personnels.
sondage sondage sondage sondage sondage sondage sondage

23 décembre 2013

L'année 2013 et les barres phosphorescentes

L'année 2013 en nouveautés phosphorescentes aura été très pauvre en quantité, les nouveautés se comptant sur les doigts de la main, mais marquée par la (re)découverte du 0.15FF rose « Liberté de Gandon » sans barre phosphorescente, du 3.20FF bleu « Liberté de Gandon » ND sans barre phosphorescente et du carnet autocollant « La Poste célèbre les cents ans de la Semeuse de Roty » sans barre phosphorescente.

Ces trois valeurs ont un peu redonné des couleurs aux variétés phosphorescentes qui connaissent un dynamisme essentiellement avec l'apport de nouveautés. En effet le peu de nouveaux collectionneurs s'intéressant aux variétés phosphorescentes ne permet pas de générer une activité importante et de réduire les stocks sur certaines valeurs détenues en nombre depuis longtemps par les collectionneurs.

Les timbres à l'unité trouvent difficilement des acheteurs alors que nous pouvons observer un certain intérêt pour des pièces sortant de l'ordinaire (bas de feuille, bloc,...). Les fortes valeurs ont par définition un marché restreint. Du fait du budget philatélique plus ou moins élevée en fonction des collectionneurs (et probablement en baisse) il existe des seuils qui rendent certains timbres sans barre phosphorescente quasiment invendables!

L'estimation difficile des stocks disponibles, sujet complexe du fait du manque de transparence de nombreux acteurs (négoce et vendeurs sur Internet en particulier), ne permet pas une valorisation objective des variétés. La déconnexion de la réalité des catalogues philatéliques ne simplifie pas la tâche aux personnes essayant de connaître le juste prix d'une variété. 

De plus, les importantes différences de prix entre les vendeurs et une qualité pas toujours exempte de tout reproche ne favorisent pas l'ancrage des variétés phosphorescentes dans le paysage philatélique français.

Il n'y a rien de plus mauvais pour une activité économique que d'avoir des variations de prix allant du simple au double (voire bien plus!) en fonction des périodes et des "promotions" des acteurs philatéliques.
Le "bon prix" est un gage de sécurité et comme dans de nombreux domaines la dérégularisation accentuée par l'arrivée de nouveaux acteurs via Internet a mis à mal un marché stable qui était peu habitué aux grandes variations de prix.
Désormais on peut trouver un timbre chez l'un à 300€ et le trouver chez l'autre à 15€ voire 1€! Dans cette situation quel est le "bon prix"??
Même si on peut y trouver un intérêt à court terme cette situation nuira dans les années à venir à la philatélie moderne. Cet état de fait est probablement lié à une offre largement supérieure à la demande (sauf exception) accentuée parfois par des pièces dont l'origine est douteuse et/ou de qualité médiocre. 

Le "bon prix" est celui proposé généralement par quelqu'un connaissant parfaitement le marché (connaissance des recherches du client, connaissance du stock, évolution des ventes,...). Ce prix peut augmenter si les stocks baissent ou baisser si les stocks augmentent mais en aucun cas faire le yoyo comme un cours de change.

Les personnes pouvant s'arguer de connaître parfaitement le marché des variétés modernes ne se comptent même pas sur tous les doigts d'une main!

Il serait peut-être temps de les écouter et les soutenir (même s'ils sont souvent un peu plus chers) pour stabiliser un marché qui part dans tous les sens, qui engendre finalement beaucoup de mécontents et qui risque de mettre à mal très rapidement la philatélie moderne qui devrait être un des moteurs du renouveau de la philatélie avec l'étude de sujets très peu ou pas du tout explorés actuellement.  

Je n'aborde pas volontairement les types d'impression et le nombre des émissions annuelles. Ce sujet a déjà été largement débattu, est trop corporatiste à mon goût et ne me semble pas le plus important même si je peux concevoir qu'il soit un cheval de bataille pour certains collectionneurs! 
A titre personnel cette année 2013 a été une année passionnante avec:
- l'acquisition de bas de feuille et coins datés pour illustrer les dates charnières de l'étude des barres phosphorescentes
- l'acquisition de beaux ensembles (essais Entiers de l'Isère, essai 0.50FF rouge « Marianne de Béquet » sur RGR-1,...) et de quelques pièces que je recherchais depuis longtemps (carnet 0.50FF rouge « Marianne de Béquet » au type A,...) que vous pouvez retrouver sur le site www.timbres-barres-phosphorescentes 
- la mise en ligne de la version V2 du site www.timbres-barres-phosphorescentes et de la refonte de plusieurs parties

Malheureusement, les tirages "spéciaux" « Liberté de Gandon » apparus récemment ont apporté une tâche qui risque de laisser des traces difficile à effacer dans ce tableau.

L'année 2014 risque d'être plus insipide sauf s'il y a de nouvelles découvertes ou de nouvelles presses mises en service.
Je n'ai toujours pas envi, l'investissement personnel est trop important, de monter une collection sur le phospho pour la présenter dans des cadres même si j'ai de la matière.

Bonnes fêtes de fin d'année

20 décembre 2013

18 décembre 2013

ALERTE - 1.60FF vert « Liberté de Gandon » sans barre phosphorescente

Le type de papier permettrait de différencier les deux tirages du 1.60FF vert « Liberté de Gandon » sans barre phosphorescente.

En effet, sous lampe U.V. :

- le tirage spécial est Mat (réalisé sur RGR?)



- le tirage du 24.08.82 sur RGR-2 est Lum(ineux)



Il a été découvert il y a plusieurs années une version (3e tirage?) avec un papier Mat qui sera peut-être différentiable par le type de gomme.

Il va vraiment falloir désormais, même si ce n'est pas dans la culture philatélique française, intégrer la notion de type de papier (Mat, Lum, couché, Whiley,...) dans les descriptions des timbres modernes.

Merci à Bruno pour l'information sur l'aspect du tirage spécial.

14 décembre 2013

ALERTE - Timbres sans barre phosphorescente « Liberté de Gandon »

Des valeurs « Liberté de Gandon » peu communes (1.60FF vert et 1.80FF rouge) sans barre phosphorescente sont proposées à la vente sur le marché philatélique depuis peu. Elles sont toutes signées de l'expert Pascal SCHELLER qui n’est pas réputé pour être un spécialiste des timbres avec barres phosphorescentes (!!!!)




Ces valeurs, avec une valorisation importante dans les catalogues spécialisés, vendues en bloc ou à l'unité ne sont pas issues d'une altération accidentelle du phospho (ex: 1.80FF rouge) ou d'un décalage de l'impression des barres phosphorescentes (ex: 1.60 vert) mais de "l'apparition" de feuilles intégralement sans barre phosphorescente et sans indication de service (à confirmer par un scan).


L'absence d'indication de service entérinerait la thèse d'essais de fabrication (couleur, cylindre,...) avec débrayage des modules d'impression typographiques des barres phospho et des inscriptions de service.
Nous ne serions donc pas en présence d'une absence accidentelle de barres phosphorescentes mais de "semi-finis" qui n'auraient pour but que de tromper le collectionneur et répondre à une demande du marché.



A date les variétés phosphorescentes occasionnelles sur les valeurs précitées ne sont signées que par R. Calves ou certifiées par P. Marziano et sont assez facilement identifiables:
- sans phospho (BdF gauche) tenant à un barre à gauche pour le 1.60FF vert (papier Lum sous lampe U.V.)
- papier Lum sous lampe U.V. avec fil de soie (TD6) et sans fil de soie (RGR) pour le très rare 1.80FF rouge de feuille connu à l’état neuf et sur fragment. Un des tirages (2e tir. sur TD6) est connu uniquement sur lettre avec un décentrage très caractéristique.
Il existe également des timbres sur fragment issus de carnet sur cette dernière valeur.
 

Il sera donc assez facile d’identifier l’origine des timbres mis en vente par la configuration ou le type de papier, le centrage voire la couleur pour les timbres isolés.

 
Certains négociants ferment les yeux dans un but purement mercantile. Ils scient la branche sur laquelle ils sont assis car ils n’ont qu’une vision financière à court terme.

Les experts signent la qualification de la l'anomalie et ne tiennent compte que très rarement de la provenance même si elle est douteuse..
Ces pièces sont plus dangereuses que les non dentelés ou anomalies d’impression dont l’origine douteuse est très facilement identifiable et qui ne valent que le prix qu’un acheteur veut bien mettre.

La différenciation entre les origines est importante car entre des timbres connus à quelques exemplaires et d’autres en 100 exemplaires (au minimum) la valorisation ne peut pas être la même.
 

N'hésitez pas relayer cette information le plus largement possible et surtout à boycotter les vendeurs des pièces qui ne mentionneraient pas l’origine et les proposeraient à un prix égal à ceux connus initialement.
Les catalogues de cotation n’identifieront pas les différents tirages mais les spécialistes oui…!
 

Ne soyez pas les complices et n’essayez pas à n’importe quel prix de combler un vide dans votre collection, même si on vous certifie qu’il n’y a pas de différences dans le seul but de vendre, car il y aura automatiquement des différences. Ces dernières seront rapidement communiquées dans les publications spécialisées (Cercle des Amis de Marianne, SO.CO.CO.DA.MI.), blogs spécialisés,…).
N’hésitez pas à demander des comptes si vous avez acquis récemment des timbres, il en va de la crédibilité de la philatélie moderne.

Les preuves étaient sur Ebay.



Les lots ne sont plus en vente mais les liens sont toujours actifs!

http://www.ebay.fr/itm/FRANCE-n-2219a-BLOC-DE-4-LIBERTE-VARIETE-SANS-BANDE-DE-PHOSPHORE-TTBE-/291030327168?pt=FR_YO_Timbres_timbres&hash=item43c2c25f80

10 décembre 2013

Carnet autocollant « La Poste célèbre les cents ans de la Semeuse de Roty » - Sans barre phosphorescente

Exceptionnelle découverte sur le carnet autocollant « La Poste célèbre les cents ans de la Semeuse de Roty » imprimé le 09.10.13 sur la presse RGR-2 avec la présence de deux timbres sans barre phosphorescente sur les cases 2 et 7.


A noter que les timbres de gauche sont quasiment avec une seule barre phosphrescente à gauche, la barre phosphorescente de droite étant très faiblement rémanente.

Carnet expertisé et signé (au dos sur la couverture) C. Calves

05 décembre 2013

Pablo Casals - Sans barre phosphorescente

Le timbre « Pablo Casals » imprimé en 2006 en héliogravure existe sans barre phosphorescente.



Malgré son référencement dans le catalogue Maury ce timbre m'était inconnu (!).
Un timbre passé complètement inaperçu peut-être pour beaucoup...

03 décembre 2013

Feuille n° 81741-2 du 0.50FF rouge « Marianne de Béquet »

La feuille n° 81741-2 du 0.50FF rouge « Marianne de Béquet » imprimée le 18.03.73 sur la presse RGR-1 est une pièce majeure de l’étude sur les barres phosphorescentes.


(Feuille n° 814741-2 sous lampe U.V.)

En effet cette feuille d’essai sur la nouvelle presse RGR-1 (Rotative Grand Rendement n°1) montre les difficultés rencontrées par l’ITVF pour mettre au point l’impression des barres phosphorescentes.

Suite à ces essais il apparaît que l'encre phosphorescente au type A est incompatible avec l'encre imprimant les figurines, en effet à l'emplacement des barres phosphorescentes sont visibles de fortes bavures.
(Sous lampe U.V., fortes bavures)


(Sous lampe U.V., impression irrégulière des barres phosphorescentes et décalées)
 
Il en résultera la mise au point d’une nouvelle encre imprimée en typographie, spécifique à la presse RGR-1, qui sera classifiée par la suite comme étant au type C par les philatélistes.

Ex collection Jean Renard 

28 novembre 2013

Note interne n° DGELP.DV.A 13.248 du 20.06.2013 modifiée - Affranchissement des Lettres recommandées

Voici la dernière modification de la note de service interne concernant l'affranchissement des Lettres recomandées au 01.01.2014.


Finalement rien ne change...!!!

Les agents dans les bureaux vont finir par s'y perdre avec toutes ces notes internes où il faut attendre le contre-ordre avant toute analyse et mise en place d'une directive!!

Tout cela ne fait pas très sérieux...

27 novembre 2013

Emissions de Novembre 2013

06.11.13 : Souvenir philatélique Le plus beau timbre de l'année 2012 : Belfort
Valeur faciale : 0.60€
Utilisations : Hors tarif!

Type d’impression : Taille-Douce
Deux barres phosphorescentes


05.11.13 : Souvenir philatélique Les Petits bonheurs...
Valeur faciale : LETTRE VERTE 20g
Utilisations : LETTRE VERTE 20g France Métropolitaine – DOM – Andorre - Monaco

Type d’impression : Offset
Une barre phosphorescente à droite



12.11.13 : Carnet autocollant La Ve République au fil du timbre, de 1959 à 2013
Valeur faciale : 0.63€, LP20 et LV20g
Utilisation : LETTRE et LETTRE VERTE 20g France Métropolitaine – DOM – Andorre - Monaco
Type d’impression : Taille-Douce
Deux barres phosphorescentes et une barre phosprescente à droite (LV20g)



12.11.13 : Carnet gommé La Ve République au fil du timbre, de 1959 à 2013
Valeur faciale : 0.63€, LP20g et LV20g
Utilisation : LETTRE et LETTRE VERTE 20g France Métropolitaine – DOM – Andorre - Monaco 
Type d'impression : Taille-Douce
Deux barres phosphorescentes et une barre phosprescente à droite (LV20g)



12.11.13 : Feuillet Marianne et la Jeunesse, multitechnique
Valeur faciale : LETTRE PRIORITAIRE et LETTE VERTE 20g
Utilisation : LETTRE et LETTRE VERTE 20g France Métropolitaine – DOM – Andorre - Monaco
Type d’impression : Héliogravure, Taille-douce, Offset, Typographie et Sérigraphie
Sans barre phosphorescente



12.11.13 : Carnet autocollant Voeux

Valeur faciale : LETTRE VERTE 20g
Utilisation : LETTRE VERTE 20g France Métropolitaine – DOM – Andorre - Monaco
Type d’impression : Héliogravure
Une barre phosphorescente à droite 



12.11.13 : Carnet gommé La Croix-Rouge française
Valeur faciale : 0.58€
Utilisation : LETTRE VERTE 20g France Métropolitaine – DOM – Andorre - Monaco
Type d’impression : Héliogravure
Une barre phosphorescente à droite



12.11.13 : Ordre National du Mérite - 1963-2013
Valeur faciale : 0.63€
Utilisations : LETTRE 20g France Métropolitaine – DOM – Andorre - Monaco

Type d’impression : Taille-Douce
Deux barres phosphorescentes



12.11.13 : Bloc-feuillet Les Grandes Heures de l'Histoire de France : Bataille et Muret et Prise de Tournoël
Valeur faciale : 1.45€
Utilisations : LETTRE 100g France Métropolitaine – DOM – Andorre - Monaco

Type d’impression : Taille-Douce
Sans barre phosphorescente (à valider)


12.11.13 : La Mode France-Singapour
Valeur faciale : 0.63€ (x2) et 0.95€ (x2)
Utilisations : LETTRE 20g France Métropolitaine – DOM – Andorre - Monaco et LETTRE 20g International zone 2

Type d’impression : Héliogravure
Deux barres phosphorescentes






18.11.13 : Savate : Boxe française
Valeur faciale : 0.95€
Utilisations : LETTRE 20g International zone 2

Type d’impression : Héliogravure
Deux barres phosphorescentes



12.11.13 : UNESCO - Grue du Japon
Valeur faciale : 0.58€
Utilisations : LETTRE VERTE 20g France Métropolitaine – DOM – Andorre - Monaco

Type d’impression : Héliogravure
Une barre phosphorescente à droite


18.11.13 : UNESCO - Sigiriya Ski Lanka
Valeur faciale : 0.95€
Utilisations : LETTRE 20g International zone 2

Type d’impression : Héliogravure
Deux barres phosphorescentes

25 novembre 2013

Prêt-à-Poster Père Noël 2013

Le Père Noël comme les années précédentes répond aux différents courriers avec un Prêt-à-Poster spécialement réalisé pour la circonstance.




Les barres phosphorescentes sont au type F et celle de gauche a la particularité d'être découpée pour contourner le chiffre "3" de 2013 et la lettre "N" de Noël.

21 novembre 2013

www.timbres-experts.com, un nouveau concept...

Un nouveau site a été créé récemment, www.timbres-experts.com, basé sur un concept original qui trouve tout son intérêt dans le contexte des multiples fraudes (faux pour tromper le collectionneur, descriptions erronés,...) en tout genre qui se développent depuis l'explosion des ventes sur des sites d'enchères.


Ce site est une plate-forme d'achat-vente de timbres de collection, lettres,... sur laquelle toutes les pièces sont préalablement à leur mise en vente expertisées par des experts, Christian Calves et Alain Jacquart en l'occurrence.
Cette expertise avant mise en ligne engage les experts et est une garantie pour l'acheteur sur la qualité de la pièce proposée et pour le vendeur qui peut justifier son prix de vente.
On peut rêver de voir d'autres experts s'associer à ce projet...

 
A titre personnel j'adhère complètement à ce concept car la course aux "bonnes affaires" atteint ses limites et favorise toutes les dérives que certains vendeurs développent face à la méconnaissance de nombreux acheteurs.  
 
La commission est peut-être un peu élevée mais c'est probablement le prix à payer pour désormais acquérir des pièces de qualité.
 
A été intégré également un blog (http://www.timbres-experts.com/blogs/le-blog-philatelie-de-christian-calves-et-alain-jacquart) avec des articles écrits par les experts Christian Calves et Alain Jacquart. Espérons qu'il y ait de nombreux articles publiés régulièrement avec des sujets de fond et des alertes sur des fraudes récentes.
 
L'expertise doit aller au devant des collectionneurs puisque trop de collectionneurs n'osent pas ou ne voient pas l'utilité de faire expertiser des pièces.

Face aux nombreux faux, dans quelques années certaines pièces seront invendables (c'est déjà la cas aujourd'hui pour certaines) sans une expertise. L'expertise doit se démocratiser et les experts probablement effectuer un (gros) effort de communication en sortant des magasins poussiéreux et publier leurs domaines de compétence!
Ce blog et la participation active à ce site sont j'espère le début d'une évolution pour ne pas dire d'une révolution...


Un expert peut parfois se tromper dans une expertise (l'erreur étant humaine) mais le pourcentage d'analyses erronées chez un collectionneur est sans aucune mesure nettement supérieur...
Certes une expertise a un coût (pas si élevé que cela par rapport à la valeur d'une pièce) mais d'autres pays l'expertise est la règle pour espérer vendre des pièces.

Je n'ai pas d'actions auprès des experts cités et je ne m'attends pas à avoir de complaisance de leur part lorsque je présenterai anonymement des pièces à expertiser, ces experts ne connaissant pas mon nom ni ce que je collectionne...!

18 novembre 2013

0.50FF violet « Liberté de Gandon » - Papier couché sans barre phosphorescente

Le 0.50FF violet « Liberté de Gandon » imprimé sur du papier couché sans barre phosphorescente est une pièce prisée des collectionneurs de timbres sans barre phosphorescente.

Le papier couché couplé à la variété phosphorescente en fait un timbre atypique.
Si on y ajoute le fait qu'il n'existe tout plus que trois timbres par feuille (attention aux nombreux rémanents et aux timbres signés initialement pour le type de papier et non pour la variété phosphorescente!) on comprend vite pourquoi ce timbre a une valorisation intéressante et est proposé quasiment dans toutes les VO à l'unité.

 

L'intérêt de la pièce présentée réside dans le fait que nous sommes en présence d'un bloc de 24 timbres dont deux timbres sans barre phosphorescente (cases 30 et 50) et du coin daté (23.03.89) avec RE.

Ces timbres doivent, bien entendu, être impérativement être expertisés. Il est fortement conseillé d'acquérir ce timbre avec un bord de feuille ou un timbre attenant pour valider le timbre.

15 novembre 2013

Lettre Prioritaire 20g rouge « Marianne et la Jeunesse » issue de la feuille de 40 timbres sur lettre

Lettre du 08.11.13 de Paris Europe PPDC (Code ROC 26028A) à destination de Fleury les Aubrais (Loiret - 45) affranchie avec une Lettre Prioritaire 20g rouge « Marianne et la Jeunesse » sans barre phosphorescente provenant de la feuille de 40 timbres spécialement émise lors du dernier Salon d'automne organisée par la C.N.E.P.


Cette lettre postée dans une boîte aux lettres à Paris est plus intéressante philatéliquement parlant que les multiples plis qui ont été confectionnés avec des cachets sur le lieu même du Salon, tout en respectant les choix de chacun.


(Oblitération NEC - Code ROC 26028A)

Les timbres sans barre phosphorescente (LP 20g rouge et LV 20g vert) issus de la feuille de 40 timbres ne devront pas être confondus avec des timbres accidentellement sans barre phosphorescente issus des feuilles de 100 timbres (à date il n'en a pas été répertoriés).

Ils pourront facilement être différenciés par le type de papier (très blanc et brillant pour la feuille de 40) et surtout par le mode d'impression (presse PTD-4 pour la feuille de 40 et TD6 pour les feuilles de 100).
Le mieux sera de collectionner des ensembles de trois timbres (il y a deux paires horizontales et deux paires verticales de LP 20g rouge et quatre paires LV 20g vert dans la feuille de 40!) pour éviter toute contestation possible ou un bord de feuille en cas de découverte de LP20g et LV20g accidentellement sans barre phosphorescente issus de feuille de 100 timbres.


Dommage que cette feuille de 40 purement philatélique n'ait pas de barres phosphorescentes...