31 octobre 2012

Baisse des variétés phosphorescentes - Une tendance de fond?

Le proportion de timbres imprimés avec des barres phosphorescentes reste stable et aurait même tendance à légèrement baisser avec la multiplication des blocs-feuillets à destination principalement des philatélistes.

Avec l'arrêt de la presse TD215 qui générait de nombreuses variétés phosphorescentes et autres (piquage, impression,...), depuis 2011 très peu de variétés phosphorescentes ont été découvertes aussi bien sur les timbres d'usage courant que sur les timbres dits commémoratifs.
Les presses Taille-douce TD201-TD205-TD207 sont très fiables et les presses Hélio et Offset n'ont jamais procuré de nombreuses variétés phosphorescentes depuis quelques années.

La collection du PHO est donc peut-être à un tournant.Après avoir été principalement portée par les variétés phosphorescentes par le négoce, un recentrage de l'étude des barres phosphorescentes sur les types de barres phosphorescentes où de véritables raretés existent pourrait être opéré par les collectionneurs et non le négoce qui n'y voit aucun intérêt d'un point de vue purement financier.
L'étude des types de barres phosphorescentes est technique mais à l'avantage de ne pas être sujette aux diverses interprétations plus ou moins subjectives des timbres sans phospho et de ne pas nécessiter un budget important. Il en est de même pour les types de papier et de gomme.
 
S'il n'y a plus ou très peu de variétés phosphorescentes récentes certaines plus anciennes risquent de voir leur prix de vente augmenté (je ne parle pas de valeur de catalogue déconnectée de la réalité du marché) du fait d'une demande supérieure à l'offre.
Pourraient être concernées de nombreuses valeurs « Liberté de Gandon »,« Marianne du Bicentenaire » et « Marianne du 14 Juillet ».


Les premiers timbres « Marianne de Béquet » accidentellement sans phospho (en opposition aux timbres sans phospho anti-spéculatifs ou imprimés sans phospho à l'origine) sont à rechercher car non référencés comme tels et peu connus des philatélistes.

Seules les valeurs « Sabine de Gandon » de la première série détenues en nombre par le négoce et les valeurs connues en tirage entier (0.20FF vert-émeraude« Sabine de Gandon », TVP rouge et 1.00FF orange « Marianne de Briat », 0.70FF bleu-violet « Liberté de Gandon »...) devraient rester stables voir baisser.


Les ensembles "sans phospho tenant à" sont à privilégier aux timbres isolés surtout pour certaines valeurs connues avec des tirages intégralement sans phospho et d'autres avec un dégradé phosphorescent allant jusqu'au sans phospho. En effet sur certaines valeurs en fonction de la configuration donc du tirage l'intérêt n'est pas le même.

Aucun commentaire: