19 janvier 2012

Timbre sans barre phosphorescente - Définition et méthode d'analyse

Un timbre sans barre phosphorescente est un timbre qui n’a AUCUNE trace de phospho détectable sous une lampe U.V. et qui n’est pas rémanent après une exposition prolongée sous cette même lampe.

La lampe U.V. doit être une lampe sur secteur et non une lampe U.V. avec des piles car l’intensité sur une lampe U.V. à piles est variable et peu fiable.

Deux méthodes de détection peuvent être utilisées :
- la méthode du « noir absolu »
- la loupe grossissant 20 fois (ou compte-fils x 20).

Il y a des adeptes pour l’une ou l’autre méthode.

- Méthode du compte-fils x 20
Je préconise la méthode compte-fils x 20 qui me semble plus fiable, moins subjective et surtout plus simple pour le néophyte.
Avec un compte-fils x20, sous une lampe U.V sur secteur dans une pièce obscure, il y a peu de chance que des petits points phospho vous échappent. Il suffit d’être observateur et méthodique en quadrillant les zones d’analyse.
Une analyse en lumière rasante permet souvent dans un premier de temps d’éliminer une grande partie des timbres analysés et de détecter les « améliorations » par grattage ou gommage. Pour des analyses plus fines et complexes un microscope peut être utilisé.

- Méthode du « noir absolu »
La méthode du « noir absolu » est de mon point de vue inapplicable sur des papiers luminescents ou à fort azzurant optique et peu de personnes se risquent à en effectuer une démonstration car trop complexe à expliquer.
Il y a de nombreuses erreurs d’analyse avec cette méthode sur les émissions récentes donc elle n’est pas parfaite.
Elle était très bien pour les timbres de la période 1970-1989.

Pour conclure, lors d’une analyse il faut surtout avoir un esprit critique et partir de postulat que le timbre n’est pas parfait et essayer de démontrer le contraire et non avoir le raisonnement inverse !

Certains timbres sont difficiles à analyser comme les timbres imprimés en Offset et les timbres imprimés sur un papier réagissant sous une lampe U.V.

Enfin, sur les fortes valeurs (>150€) une expertise devrait être la règle et non l’exception comme encore bien trop souvent en France.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Je n'ai jamais non plus rien compris à la méthode du "noir absolu".