29 juin 2010

Timbres de distributeur de type LISA - Mai-Juin 2010

Quelques timbres de distributeur de type LISA mis en vente récemment lors de manifestations philatéliques qui ont occasionné comme d'habitude de longues files d'attente devant les distributeurs.





Je ne suis pas un fan de ses produits beaucoup trop philatéliques à mon goût de part le mode de distribution.

28 juin 2010

LÎle Bouchard et Léoncel - Feuille autocollante de 50 timbres

Deux timbres présents dans le carnet autocollant « L’Art roman en France » mis en vente le 21.06.10 ont été imprimés sur un support autocollant en feuille de 50 timbres à savoir:

- « L'Ile Bouchard (37) »


- « Léoncel (26) »
Les timbres de feuille sont imprimés en Offset alors que ceux du carnet autocollant ont été imprimés en Héliogravure.


Ces timbres ont peut-être été imprimés suite à une commande des communes et le solde reversé dans le circuit philatélique.

Il est surprenant de constater que la pré-découpe à mi-chair soit interrompue avant le bord de la feuille.


A noter l'impression du code-barres est probablement en Typographie tout comme le numéro de feuille, la date d'impression et les barres phosphorescentes.
Aucun repère n'est visualisable sur les feuilles.

En fonction du support nous avons donc deux types de barres phosphorescents diffrentes:
- impression en Hélio (type H) pour les barres phosphorescentes du carnet autocollant
(Barres phosphorescentes de 1 mm)

- impression en Offset (type F) pour les barres phosphorescentes des timbres de feuille
(Barres phosphorescentes de 2 mm)



Le papier ayant servi pour les timbres de feuille est plsu blanc que celui des carnets autocollants.

25 juin 2010

Code F.I.M. de type FRAS

Courrier du 11.07.08 d'une organisation syndicale de La Poste avec un affranchissement en compte avec un code F.I.M. (Facing Identification Mark) de type FRAS.


Le type FRAS est réservé aux organisations syndicales de La Poste.


Pour plus de précisions sur les codes F.I.M. se référer à l'article de Dominique du 13.04.08.

23 juin 2010

Football, tu y crois? Football, à fond!

Le timbre gommé recto-verso « Football, tu y crois? Football, à fond! » est à classer plus dans la catégorie prouesse technique à titre promotionnel que dans les timbres d'usage courant.
(Recto d'une feuille de 30 timbres)

(Verso d'une feuille de 30 timbres)

Je ne vois pas beaucoup de personnes et encore moins d'entreprises faire cadeau d'un affranchissement de 0.56€ pour un hypothétique retour.
En dehors d'envois philatéliques (et encore!) nous ne devrions pas rencontrer énormément de courriers affranchis avec ce timbre recto-verso d'autant que dès le 01/07/10 il n'est plus au tarif, le tarif de la LETTRE PRIORITAIRE 20g passant à 0.58€.

Nous pouvons cependant observer que les repères de couleurs imprimés sur les presses Hélio (ici HEL307) sont imprimés sur le recto et le verso.




Une croix a été imprimée sur le recto pour la dentelure. Ce repère perforé a peut-être servi ensuite sur le verso pour l'impression.
Les inscriptions de service sont uniquement imprimées sur le recto.

Le tirage est faible (1 500 000 exemplaires) et n'a pas de barres phosphorescentes. Cette
absence de barres phosphorescentes cautionne le fait que La Poste n'a pas prévu une utilisation massive de ce timbre sur le courrier...
C'est donc un produit "promotionnel" au même titre que les timbres argentés.

22 juin 2010

Scandale philatélique du Salon Planète Timbre du Parc Parc Floral de Vincennes

Le mode de mise en vente des feuilles commémorant le 40e anniversaire de l'Imprimerie de Périgueux est à déplorer et une réaction des philatélistes est nécessaire pour qu'une telle situation ne se reproduise plus.
En effet, les 4000 feuilles ont été quasiment toutes vendues en deux jours ne laissant aucune chance d'acquérir ces feuilles aux philatélistes qui avaient programmé une visite sur ce Salon en cours de semaine ou lors du second week-end.
En développant ce type de mode de vente, les instances philatéliques (La Poste, CNEP, FFAP,...) laissent libre cours aux spéculateurs aux détriments des philatélistes.
Combien de visiteurs le premier week-end ont passé plus de temps devant les splendides collections exposées que dans la queue du guichet de La Poste pour obtenir les feuilles commémoratives?

Il est à déplorer qu'il n'y ait pas eu une règle de mise en vente clairement édictée. De nombreuses feuilles ont été directement vendues aux négociants, prestataires présents sur le site, personnes qui ont repris plusieurs fois la file d'attente,... et qui pourront effectuer facilement des plus-values.

Il aurait été judicieux de proposer un jeu de feuilles en contrepartie d'un billet d'entrée (libre choix ensuite aux visiteurs d'acheter ou pas les feuilles.) et de remettre en vente le solde non vendu sur le site de La Poste ou Au Carré d'Encre.

Nous pouvons déjà observer sur les sites d'enchères des lots avec des prix significatifs.
Les prochaines VPN et VO permettront d'évaluer la valeur du "cadeau" de La Poste fait aux membres de la CNEP présents au Salon le premier jour d'ouverture et l'ampleur du scandale.

Nous ne pouvons que déplorer le manque de réaction des instances philatéliques (il y a eu peut-être des connivences?) aux détriments de la majorité des philatélistes.
Il faut dire que depuis qu'elles ont signées la Charte de la Philatélie suite aux Etats Généraux de la Philatélie les instances philatéliques sont pieds et mains liées avec La Poste.

La FFF (Fédération Française de Football) est actuellement sous les projecteurs avec ses scandales actuels et à venir, mais à son échelle la philatélie vient d'en connaître un bien plus important qui risque de déstabiliser la philatélie pour longtemps et faire fuir un grand nombre de collectionneurs dégoûtés même si un exemplaire de chaque timbre devrait être inséré dans les réservations.

La Poste devrait être sanctionnée rapidement avec un nombre important de résiliations aux abonnements et la CNEP à moyen terme par une réduction des ventes du fait de la baisse du nombre de collectionneurs et du non renouvellement des générations.
La FFAP devrait continuer à être méprisée par de nombreux philatélistes.

Cependant, MERCI aux membres des associations philatéliques qui ont fait de nombreuses fois la queue, en profitant du système, pour essayer de satisfaire au mieux leurs membres absents le premier week-end.

21 juin 2010

IDTimbre DESTINEO - Erreur d'impression des caractéristiques

Inversion de la référence et du code produit sur ce IDTimbre DESTINEO Esprit Libre au seuil 1.

Le seuil 1 correspond au dépôt minimum de:
- 400 plis pour une diffusion nationale
- 100 plis pour une diffusion locale (département de dépôt et départements limitrophes du département de dépôt).

Pour rappel les IDTimbre DESTINEO n'ont pas de barre phosphorescente.


Le code produit (DESTINEO 50g) a été remplacé par la référence I100527001/R019
La référence a été remplacée par un code issu du code produit DESTINEO 50g.

18 juin 2010

Feuilles du 40e anniversaire de l'Imprimerie de Périgueux et les barres phosphorescentes

Des barres phosphorescentes ont été imprimées sur les feuilles de 40 timbres « 40e anniversaire de l’Imprimerie de Périgueux » uniquement sur la « Marianne et l’Europe ».
La « Marianne de Cheffer » n’a pas de barres phosphorescentes car lors des premiers tirages de cette Marianne les barres phosphorescentes n’existaient pas et la marge blanche de chaque coté de la figurine ne sont pas assez larges pour l’impression des barres.

En fonction des modes d’impression nous pouvons observer plusieurs types de barres :
- impression en Taille-Douce au type E (typographie)
- impression en Héliogravure au type H (héliogravure)
- impression en Offset au type F (offset)
- impression au type ?
Les types de barres sur les timbres imprimés en Offset et en Typographie sont à étudier plus précisément en fonction du type de cylindre (ou cliché) utilisé.


Mise à jour du 21.06.2010

Sur la feuille imprimée en Typographie, le BOBST et le répère de coupe imprimés en noir ainsi que les barres phosphorescentes sont imprimés en Héliogravure.
La perforation a du être effectuée également sur la presse Hélio.


Mise à jour du 01.07.2010

Les barres phosphorescentes de la feuille imprimée en Typographie sont en Hélio
(type H).

Les barres phosphorescentes, le BOBST en noir, la dentelure et la découpe de la feuille sont effectués dans un premier temps sur une presse hélio.

Dans un second temps, la figurine est imprimée en typographie sur une presse typo à plat.

17 juin 2010

Collector Imprimerie des timbres de La Poste

Je ne suis pas un fan des Collectors mais celui imprimé pour le 40e anniversaire de l'Imprimerie de Périgueux me plaît bien.

Je vous donne une piste d'investigation....

16 juin 2010

Juliette Dodu - Décalage de couleurs

Décalage significatif des couleurs de l'impression report sur le « Juliette Dodu » de feuille gommée mis en vente le 29.10.2009.


Ce timbre a été imprimé sur la presse TD201 et les barres phosphorescentes sont positionnées au même endroit dans les 2 cas de figure.

Merci à M. Sampson pour le scan.

15 juin 2010

Mon Salon Planète Timbres 2010

Hier sur Paris il faisait très beau hormis un énorme orage vers 14-15h après un départ en train à 7h45.

La matinée a été principalement consacrée à une rencontre avec des techniciens de Périgueux toujours aussi prompts à répondre aux questions posées.

Après le repas en terrasse avec Alain, Dominique et Edouard, nous avons pu tous ensemble déambuler tranquillement dans les zones d'expositions philatéliques.
Je regrette encore le manque d'accompagnement dans ces expositions (pas d'accueil, pas de plan,...). On finit par regarder uniquement 2-3 collections proches de son domaine de prédilection car on ne comprend pas les autres trop complexes pour nos connaissances...

Il n'y a avait pas foule devant les panneaux d'expositions tout comme devant les stands des négociants qui attendaient les clients. De l'aveu de deux négociants les ventes depuis le début du Salon étaient très décevantes.

Le stand de La Poste n'était pas non plus pris d'assaut (5' d'attente maxi), seuls les distributeurs LISA connaissaient un peu de frénésie.

Il y avait de nombreux enfants parfois bruyant (cela mettait de l'animation!) avec leurs instituteurs qui cherchaient les réponses à un quizz.

J'étais de retour à la maison à 18h.

12 juin 2010

Feuilles « 40e anniversaire de l’Imprimerie de Périgueux »

Les quatre feuilles proposées à la vente pour commémorer le 40e anniversaire de l'Imprimerie de Périgueux-Boulazac uniquement au Salon Planète Timbres ne font pas plaisir et font grincer des dents à la plupart des philatélistes mais cette pratique d'émission d'un bloc (ou feuille désormais) uniquement sur le lieu de la manifestation philatélique n'est pas nouvelle.

Ce type d'émission avec une valeur faciale élevée a toujours existé et a généré les pièces les plus chères depuis les années 1920.....!

Voici quelques exemples avec la cote (1) associée des blocs gommés émis lors d'expositions philatéliques:
Exposition Philatélique Internationale de Paris de 1925 (4 x 5.00FF) : 3600€
Exposition Philatélique Internationale de Strasbourg de 1927 (5.00FF + 10.00FF) : 2500€
Exposition Philatélique Internationale de Paris (PEXIP) de 1937 (0.05FF, 0.15FF, 0.30FF et 0.50FF) : 750€
Exposition du Centenaire du Timbre de Paris (CITEX) de 1949 (10 x 10.00FF) : 765€
Exposition Philatélique Internationale de Paris (PHILATEC) de 1964 (8 x 1.00FF) : 275€
Exposition Philatélique Internationale de Paris (ARPHILA) de 1975 (2.00FF, 3.00FF, 4.00FF et 6.00FF) : 9€
...
Soit la petite somme (!) de plus de 8000€ pour obtenir des timbres émis spécialement lors d'évènements philatéliques entre 1925 et 1975 au siècle dernier...

Proposez à un négociant une collection de timbres français après 1900 avec ou sans ces blocs et comparez l'estimation.

Soyons donc "indulgent" avec la politique d'émission de Phil@poste, les pratiques d'émissions philatéliques ne datent d'aujourd'hui et de nombreuses personnes y ont trouvé leur compte financièrement au regard des écarts entre la valeur d'achat d'origine et le prix de vente actuel.

Je suis un peu provocateur mais Phil@poste n’a fait que copier ce que les aînés avaient élaboré au siècle dernier

Espérons uniquement que les chances soient équitables pour les personnes présentes sur le lieu du Salon souhaitant acquérir ces produits philatéliques.

Pour plus de détails sur ces 4 feuilles, voir les articles de Dominique sur ce sujet du 11/06/10:
-
article n°1
- article n°2

(1) Catalogue Y&T 2003

11 juin 2010

Salon Planète Timbres 2010 du 12 Juin au 20 Juin

Le Salon Planète Timbres 2010 ouvrira ses portes au public demain (12/06/2010) et les fermera le 20/06/2010.

Ce salon est le grand rendez-vous philatélique bi-annuel orchestré par La Poste.

Phil@poste comme a son habitude a programmé un grand nombre d'émissions dont certaines qui ont fait et feront couler encore beaucoup d'encre.

Ce Salon Planète Timbres est surtout un lieu:
- de rencontres entre philatélistes
- d'exposition de collections concourant au niveau national et international
- d'échanges avec les techniciens de l'Imprimerie de Périgueux-Boulazac

Des négociants seront également présents.

Les rencontres et les échanges sont toujours des moments privilégiés et agréables et il est toujours fort instructif de parcourir des collections de très haut niveau présentant des pièces peu communes.
Ces différentes collections démontrent que la philatélie est très vaste, que chacun peut trouver son bonheur dans une spécialisation et qu'il n' a pas qu'une seule philatélie.

A chacun de tracer son chemin qui peut (et doit probablement à l'avenir!) être différent de celui dicter par Phil@poste et les éditeurs d'albums.

Je participerai à la transhumance philatélique lundi prochain (14/06).

NB: Aujourd'hui a lieu sur invitation le "vernissage" du Salon. Espérons que certains produits mis en vente soient encore disponibles lors de l'ouverture officielle samedi matin!

09 juin 2010

Catalogue des Timbres personnalisés

J'ai reçu récemment comme Dominique le nouveau Catalogue des Timbres personnalisés réalisé par Alain Cordina et édité par la SO.CO.TA.


Ce catalogue, qui est avant tout une étude très pointue sur un nouveau produit commercial de La Poste mis en vente à partir du 4e trimestre 2007, a le mérite de donner une définition claire des deux principaux produits à savoir:
- le timbre personnalisé MonTimbraMoi (MTAM) avec un micro-texte "MonTimbraMoi"
- le timbre personnalisé IDTimbre (IDT) avec un micro-texte "Phil@poste".

La cotation est toujours un exercice perilleux. Un ordre de grandeur a été défini qui permet de bien cibler les produits à rechercher qui ne sont pas les Collectors mis en avant par le service Marketing de La Poste à grand renfort de publicité...!!


Les timbres personnalisés peuvent déjà faire l'objet d'une étude très diversifiée et complexe même si de nombreux philatélistes les boudent plus par lobbiing, méconnaissance et désintérêt des négociants.

Ce catalogue sort les timbres personnalisés du placard où certains philatélistes les ont mis volontairement et démontre qu'il y a probablement dans ces timbres les futures raretés de demain du fait du mode de distribution non philatélique de certains produits (MTAM échantillons, MTAM publicitaires,...).

Je tiens à remercier Alain et ses acolytes Dominique, Francis et Jacky pour le travail remarquable effectué.

Espérons que les philatélistes auront un autre regard sur les timbres personnalisés suite à la consultation de ce catalogue.

A quand une collection sur les timbres personnalisés récompensée en concours?


Voir également l'article de Dominique sur ce sujet.

07 juin 2010

Mère Teresa - Enigmes sur l'impression

Le timbre en hommage à « Mère Teresa » imprimé sur un support gommé et un support autocollant a la particularité d'avoir:
- le numéro de feuille et la date de tirage imprimé avec une imprimante jet d'encre
- le code-barres non imprimé avec le même outillage que le numéro de feuille et la date (impression jet d'encre)
- le numéro de la presse non mentionné

Le code-barre est probablement imprimé en héliogravure alors que tout le reste est imprimé en taille-douce.
Tout laisse à penser que ce timbre a été imprimé sur la presse TD215 pour l'impression TD sans toutefois en avoir la certitude.


Les inscriptions de service (numéro de feuille et date) ont été imprimées:
- soit sur la presse Hélio
- soit sur la presse TD.
Dans le second cas de figure pourquoi le numéro de presse n'est-il pas mentionné?


Mise à jour du 24.06.2010:

Le code-barres est imprimé en Offset.
Une étude plus poussée sur les barres phospho est probablement nécessaire pour déterminer le type.


Mise à jour du 29.06.2010:


Ce timbre (y.c le texte du haut et le code-barres) est imprimé sur la presse PDT4.

04 juin 2010

Carnet autocollant « Contre la violence faites aux femmes » - Sans barre phosphorescente

Le carnet autocollant « Contre la violence faites aux femmes » émis le 03.05.2010, composé de 12 timbres imprimés en Offset, existe avec tous les timbres sans barre phosphorescente.


Difficile à date de dire si cette variété est courante ou pas.

Merci à AC pour l'envoi de l'exemplaire présenté.

03 juin 2010

Sondage n° 9 - Type de collection sur le phospho

Ce sondage s'adresse uniquement aux personnes qui étudient les barres phosphorescentes.

Que collectionnez-vous?


sondage






01 juin 2010

Emission spéciale du Salon Planète Timbres 2010 - La Marianne fête les 40 ans de l'Imprimerie de Périgueux

Dominique dans un article du 26.05.10 nous présente les produits philatéliques qui seront proposés à la vente lors du Salon Planète Timbres 2010 au Parc Floral de Vincennes du 12.06.10 au 20.06.10 à l'occasion de la commémoration du 40e anniversaire de l'Imprimerie des Timbres-Poste de Périgueux-Boulazac.

Je suis très circonspect sur ces 4 feuilles qui seront mis en vente et qui ne vont pas dans le sens de l'équité entre tous les philatélistes et qui devraient faire la part belle aux copinages, spéculateurs et personnes bien introduites dans le milieu philatélique.

Phil@poste fait probablement une erreur stratégique en se lançant dans ce type de documents philatéliques qui risquent de dégoûter un peu plus un certain nombre de philatélistes qui n'avaient pas encore pris l'initiative d'arrêter les abonnements aux nouveautés.
Le gain financier prévisible consécutif aux ventes de ces produits "sur mesure" sera probablement très inférieur au manque à gagner des philatélistes qui arrêteront les abonnements et la philatélie des années 2010.

En effet, les chances de chacun ne sont pas les mêmes car:
- tout le monde n'ira pas au Salon de Vincennes et en particulier les provinciaux
- tout le monde ne sera pas au courant puisque la communication officielle est sélective via une note d'information reçue par mail
- il n'est pas sur qu'il reste beaucoup d'exemplaires le deuxième jour même si Dominique précise qu'il ne devrait y avoir qu'un seul jeu par personne.
Je ne vois pas comment les commerciaux de La Postale vont pouvoir vérifier qu'ils n'ont pas déjà vendu un article à une personne d'autant que le refus de vente serait anticommercial.
De plus, pourquoi les bonnes pratiques des pièces intéressantes déjà vendues avant l'ouverture des portes du Salon (ex: Super-aristo sur les carnets autocollants,...) ne seraient pas de mise de nouveau.

Les variétés ne se fabriquent pas, il faut les découvrir dans les bureaux de Poste ou sur le courrier.
Je suis cependant pris ente deux feux (achat ou boycotte) car il a fort à parier qu'il y aura des points à étudier sur les types de barres phosphorescentes et le mode d'impression (typographie,...).

A noter que le timbre 1.00€ rouge « Marianne de Cheffer » n'a probablement pas de barre phosphorescente faute d'une marge suffisante comme le timbre émis lors de l'émission du premier timbre à Périgueux en Juin 1970.
Nous aurions donc sur une même feuille 20 timbres avec deux barres phosphorescentes et 20 timbres sans barre phosphorescente.
Cette configuration mixte serait une première.

En conclusion, il est fort dommageable que Phil@poste ne retienne que le coté spéculation de la philatélie...
Les spéculateurs existent, il ne faut pas se cacher la face, mais ils peuvent comme dans d'autres domaines de l'économie mondiale, désorganiser tout le système philatélique et à terme lui être très préjudiciable.

Il serait intéressant de connaître la position officielle des instances philatéliques (CNEP, FFAP, associations nationales,...) sur ces "produits philatéliques" qui ne vont pas dans le bon sens
.