05 novembre 2008

Une pause dans la privatisation de La Poste

Avec la crise financière actuelle la privation de La Poste semble marquer une pause.

Quelques propos illustrant la position actuelle du gouvernement :

"D'abord, il n'a jamais été question de privatiser La Poste. Et il n'est pas question, dans la situation où nous nous trouvons, d'ouvrir pour l'instant le capital de La Poste." (Henri Guaino, conseiller spécial du Président de la république le 02.11.08 sur Europe 1)

L'ouverture du capital de l'entreprise publique n'était "pas d'actualité", mais "il n'en demeure pas moins que La Poste a besoin d'argent pour financer son développement et se préparer (...) à l'ouverture des marchés en 2011". (Luc Chatel, secrétaire d'Etat à la consommation)

"Le calendrier" de la réforme de La Poste reste "valable sauf qu'aucune décision n'a été prise sur la manière de financer La Poste". (Henri Guaino, conseiller spécial du Président de la république sur France Info)

Quelque soit la décision politique finale, face à la libération du courrier dans les années à venir, La Poste aura besoin de capitaux pour rester concurrentielle.
Aux hommes politiques de trouver la meilleure solution pour financer la modernisation de La Poste…..

Aucun commentaire: