12 novembre 2008

Cataloque MAURY et Armand Rousso

Dans un premier temps j’avais vu d’un bon œil l’arrivée d’un nouvel intervenant sur la scène philatélique française, depuis l’espoir a laissé la place au plus grand scepticisme tant au niveau du nouveau catalogue MAURY que sur les arrières pensées d’A. Rousso.

Catalogue MAURY

Le nouveau catalogue MAURY avec ses 1440 pages (1) me laisse dubitatif pour plusieurs raisons :

- La philatélie moderne a été complètement délaissée avec aucune mise à jour et correction d’erreur par rapport au dernier Dallay. De plus, un très gros travail sur la philatélie moderne sur le dernier Cérés avait été effectué en collaboration avec R. Stern, ce travail n'a pas été repris.
80% des cotes sur les variétés phosphorescentes ne correspondent toujours pas à la réalité philatélique. Les petites valeurs sont sur cotées et les raretés sous cotées voir omises.

- Certes, les 527 pages (!) consacrées à la philatélie d’avant 1900 sont remarquables mais mettent en avant une philatélie qui n’est accessible que par un très faible pourcentage de collectionneurs français. Pourquoi consacrer autant de pages sur des timbres que les philatélistes n’ont pas et/ou n’auront jamais?
Si c’est pour redonner des lettres de noblesse à la philatélie française à l’étranger, ce catalogue ne me semble pas le meilleur vecteur.

- La mise en avant des centrages parfaits est une bonne idée mais n’est plus ni moins qu’une application des pourcentages pour excellent centrage déjà existant donc rien de révolutionnaire

Monsieur Armand Rousso

Je ne suis pas persuadé que la vison du développement de la philatélie française de Monsieur A. Rousso soit sur la même longueur d’onde que celle souhaitée par la majorité des philatélistes français.

- S’il souhaite développer la philatélie de la même manière que l’accueil que nous avons au stand MAURY (voir l’article de Vervelle sur son blog) il y a des soucis à ce faire. Les « petits » philatélistes n’étaient pas les biens venus autour du stand sauf s'ils achetaient un catalogue aux hôtesses qui ne semblaient rien connaître à la philatélie et aux produits proposés à la vente!

- Lors du lancement du nouveau catalogue, le discours de Monsieur Jean VAVROSKY (directeur des catalogues MAURY) était terne et sans convictions.
Il a été très choquant de constater qu’il ne connaissait pas les noms de ses 2 collaborateurs (Jean-Bernard PILLET et Luc DARTOIS) qui avaient réalisé le nouveau catalogue (!!!).
Les négociants ont applaudi très timidement. Des absences étaient remarquées et les présents ont semblé venir en traînant les pieds.
Le seul point qui a été mis en avant, c’est le voeu de voir la philatélie devenir un placement financier.

- Enfin, je vais être une des premières victimes de la politique de Monsieur Rousso.
En effet, en rachetant en 2007, via les négociants Garcia, tous les timbres semi-modernes avec des centrages parfaits en stock chez les négociants il a appauvri le marché français. Je pense que ces timbres ne seront pas proposés à la vente sur le marché français, ils sont destinés au marché américain beaucoup plus lucratif et sensible au centrage parfait.

Il est devenu désormais quasiment impossible de trouver des timbres parfaitement centrés sur les numéros Y&T 107 à 355. Si par hasard, on en trouve un, la raréfaction les a rendu inaccessibles avec de très fortes hausses en 2 ans.

Ne pouvant plus trouver les timbres dans la qualité souhaitée, je vais arrêter cette partie de la philatélie française pour me consacrer à la philatélie moderne.
C’est ce que l’on peut appeler aller à contre-courant…. !!! Ce n'est pas grave, je ne pense pas être la cible commerciale visée par Monsier A. Rousso.


Désormais, mon vieux catalogue Yvert & Tellier de 2003 ainsi que mon Céres 2008 devraient me suffir amplement.
Les 30 timbres manquant dans ma collection (1er Série Orphelin, Bloc n°1, n°9, n°44,…), je ne les aurais jamais et je ne vois pas ce qu’un catalogue de 400 pages sur les tarifs et utilisations postales pourra m’apporter ne collectionnant qu’un seul timbre en oblitéré par émission sur les timbres classiques d’avant 1900.

Toutes les infos sur le phospho, je les retrouverai soit sur mon site (!) soit dans les ouvrages de référence de J. Renard, Franc.K, Sohier et Magron,….

Si Y&T se retrousse les manches et élève un peu son niveau actuel, il y a un créneau à reconquérir…..


(1) Je n'ai pas acheté le nouveau catalogue MAURY, uniquement feuilleté.

1 commentaire:

M . D a dit…

voila un point de vue que je partage
il est en effet regrettable que le catalogue Maury délaisse la période moderne et les variétés que dallay avait su mettre en avant

Quand on voit que Yvert et Tellier a réussi a sortir son catalogue en octobre avec les derniers timbres émis en juillet de cette année et que dans un même temps Maury avec un catalogue sorti en novembre arrive juste a couvrir l'année 2007 on peut se poser certaines questions !!!

De plus beaucoup d'erreurs dans ce dernier catalogue notamment sur les presses utilisées pour les Lamouche

Entre le trop grand nombre d'émissions de la Poste et le ciblage de ce dernier catalogue Maury il est clair que les jeunes philatélistes auront du mal a percer !!!!


A vous de jouer mesdames et messieurs de chez Yvert et Tellier
la porte est grande ouverte pour nous offrir enfin ce que " les philatélistes de base " attendent !!!!!