19 juin 2008

Mon Salon philatélique....

Mon Salon philatélique du Parc Floral de Paris...

Tout a commencé par la pose d'un jour d'ARTT puis un déplacement en train sur Paris (1h).

Arrivé au Fort de Vincennes comme toute les personnes arrivant en métro que je me suis engouffré dans le premier petit train déposant les philatélistes devant l'entrée du Salon.
Etant en avance (9h15), j'ai pris un petit train, sans le savoir, réservé aux personnels travaillant sur le Salon.
Cette erreur, le service de sécurité étant trop occupé à regarder les belles hôtesses de La Poste (!), m'a permis de me faufiler et de rentrer au Salon à 9h30 entre les croissants et le café chaud.
J'ai donc pu déambuler calmement dans le Salon et éviter la bousculade (c’est bien le terme) au stand de La Poste et au sprint de certains pour le cachet premier jour. Je ne comprends toujours pas l'intérêt de ses fabrications philatéliques.
Mes achats au stand de La Poste se sont limités aux valeurs de la nouvelle Marianne (feuille carnet, bloc-feuillet Céres et 5.00€ en argent) uniquement pour alimenter en photos mon blog et mon site, les timbres étant trouvables dans les jours à venir dans toutes les Postes de France et de Navarre.

Par la suite, j'ai arpenté les stands des négociants au demeurant peu nombreux et proposant peu de belles marchandises.
J'ai tout de même trouvé:

- un Y&T n° 156 comme cadeau de fête des pères. On peut trouver mieux mais pire aussi en nombre!
- un bloc de 4 du 0.05€ émeraude Marianne du 14 Juillet avec un léger piquage à cheval et un décalages des barres phosphorescentes (je n'avais jamais vu)
- quelques timbres sur les chevaux pour ma fille,

- des flammes avec des trompettes pour ma thématique trompette.

On m'a présenté un superbe carnet Marianne du 14 Juillet (Luquet RF), mais le prix (2500€) m'a refroidi....! J'en reparlerai dans les jours à venir.

Vers midi, arrêt obligatoire au stand Dallay/Philatelix pour discuter avec Alain du logiciel Philatelix et avec les "Dallay" du rachat par Maury des catalogues Dallay et Céres.
Le nouveau catalogue Maury sera proposé à un prix inférieur à 20€ et aura 2 parties, une avant 1939 (1er tome) et une après 1939 (2e tome).
Cette fusion promet de belles joutes financières avec Y&T....
Le logiciel Philatelix reprendra dans son intégralité le catalogue Maury.


J'ai fini par le must du Salon avec les expositions Nationale, Internationale et de l'Académie de Philatélie.
A ne pas manquer dans l'exposition nationale:
- les collections thématiques sur Pasteur, Gandon, FM, Orphelins,...
- les 8 panneaux présentés par les membres du Cercle des Amis de Marianne (CAM) sur les Marianne de Cheffer et Bequet, la Sabine de Gandon et les essais des barres phosphorescentes.
Les 2 panneaux sur les essais des barres phosphorescentes sont fantastiques car présentant des pièces uniques.
Merci à J. Renard de permettre à tout le monde de voir ces merveilles. Elles sont visibles sur mon site "Les barres phosphorescentes et leurs variétés" dans la partie 1.2.1 et 1.2.2. grâce à la gentillesse de J. Renard qui a accepté que je les présente.


L'exposition internationale m'a moins pationné tout en présentant a priori de très belles pièces à cause de son contenu essentiellement constitué d'histoire postale que je ne maîtrise pas du tout. C'est un peu dur comme approche pour un néophyte des explications en allemand, turc,....

Enfin, j'ai terminé ma viste su Salon avec une discussion avec un des techniciens de Périgeux. J'ai pu obtenir, sous couvert de l'anonymat, des explications sur les décalages des barres phosphorescentes sur la TD215. Explications à venir.


En conclusion, je trouve dommage qu'il y ait plus de monde au stand de La Poste et aux guichets tamponnant des cachets 1er jour que dans les allées des expositions.


Les animations pour les jeunes, nombreux le mercredi, proposées par La Psote et ses belles hôtesses, semblaient plaire aux jeunes. Le Poste semble soigner son image via un marketing adapté auprès des jeunes de 8-12 ans.

A contrario, le stand de la FFAP était déserté et ne proposant RIEN. Je n'ai pas vu une personne s'y arrêter. Peut-être révélateur d'un problème de communication...

Aucun commentaire: